icon1  icon2 icon4 icon5 icon10 icon11 logomonlycee icon12 icon13 icon7 Chaine Youtube Instagram icon17 icon18
Erreur
  • Échec du chargement des données du flux

CPGE : les anciens témoignent

Ils s'appellent Grégoire, Jordan, Lucas, Sarah, Enguerrand : ils témoignent sur leurs années prépas à Saint-Ex.

Grégoire BercheAprès une année d’hypokhâgne et une année de khâgne riches en apprentissages mais aussi en bons moments à travers les sorties et les voyages proposés par les enseignants, je me suis orienté vers l’Université où je me suis senti à l’aise, fort de ces deux années à Mantes. 
Je suis ainsi rentré directement en 3e année de licence de Géographie puis j’ai poursuivi en master de géographie rurale.
J’ai ensuite passé les concours d’enseignement. La classe prépa de Mantes m’a ouvert les portes de l’Ecole Normale Supérieure où je suis rentré en tant qu’auditeur libre pour préparer ces concours.
Je suis parvenu à mon but : enseigner en collège et en lycée. Depuis trois ans, j’enseigne d’ailleurs dans le Mantois !

Grégoire (HK et KH 2005-2007)

Jordan LisottiLa prépa à St-Ex, ce fut avant tout une belle aventure, difficile mais qui vaut le coup. C'est une prépa où les profs sont tout dévoués, à l'écoute de chacun. Les petits effectifs renforcent "l'esprit de promo", ce qui crée un vrai groupe solidaire et c'est sans doute ce qui m'a le plus marqué (avec les DM d'AEH...-_-). Je me souviens avoir mis un peu de temps avant d'adopter le "rythme prépa",  mais je m'y suis fait, la première année a été difficile, longue mais enrichissante et les deux années sont  remplies  de bons moments (déjeuners de promo, déjeuners avec les professeurs, boutades et autres blagues entre profs et élèves, soirées, le grec du lundi midi, du mardi midi, du mercredi midi, du jeudi midi, du vendredi midi,... blagues entre sections - on avait volé le sapin de noël des MP qui était beaucoup plus réussi que le nôtre - , les projections au Chaplin, les cours de Tango,...).

Au début de la seconde année on se dit que le calvaire va commencer mais finalement cette année passe à la vitesse de la lumière, la date des concours nous booste et on ne la voit pas passer. La maturité acquise en première année rend la seconde plus facile. MAIS la période des concours est atroce difficile. Les profs nous préparent très bien aux oraux et tout se passe dans une ambiance presque "familiale" mais ils gardent une très forte exigence, ce qui nous pousse à nous améliorer. La période post concours c'est avant tout de la fierté, on a le sentiment du devoir accompli et d'avoir construit quelque chose pendant deux ans, ceci dit, cela laisse place à un certain vide, je me souviens avoir été perdu pendant deux semaines (On ne sait presque plus quoi faire alors qu'on a tout le temps devant nous pour faire ce que l'on veut!). Ensuite vient l'entrée en école dans un "nouveau monde", on se sent vite submergé par toutes les informations, les choix à faire (d'assos, de cours, de sports, de sections,...), mais on trouve vite ses repères et s'ouvre alors un monde totalement différent de celui de la prépa. Perso à l'EDHEC je travaille beaucoup, plus que je ne pensais mais surtout en groupe, la vie associative de l'EDHEC est vraiment vraiment incontournable (celui qui n'a pas d'asso peu d'ailleurs se sentir exclu) et des événements sont organisés presque tous les jours, ce qui est complètement fou : projections cinéma, rencontres avec des entrepreneurs, marchés bio, dégustation de vins, cognacs, concerts, tournois de sport, jeux olympiques inter-écoles, visites de Berlin, Bruxelles, soirées, show culinaires avec de grands chefs, conférences - J'ai vu Michel Rocard et Alain Juppé délivrer des exposés brillants suivis de débats-,...bref il ne se passe presque pas un jour sans un événement important dans la vie de l'école!

Pour conclure, la prépa de Mantes, ça vaut le coup, et les bon moments restent, vous y trouverez des professeurs exigeants, à l'écoute et qui vous intéressent à leurs matières et quoi de mieux que d'être intéressé pour apprendre!

Jordan, Prépa ECE (Promo 2011-2013)

Lucas RousseauTout semble facile après la Prépa.
Depuis cinq ans que je suis sorti de la prépa de Mantes, j'ai habité en Province, en Inde et à Paris, et je suis actuellement Junior en Fusions/Acquisitions après avoir réussi haut la main un Master en Analyse Financière.
En Prépa, j'ai appris à stimuler ma curiosité tout en adoptant de vraies méthodes de travail. Le tout dans un environnement sain.
Rien de cela ne serait arrivé aussi simplement sans la Prépa!

Lucas Rousseau (Prépa ECE Promo 2007-2009)

Sarah GuérinJe m'appelle Sarah, j'ai 22 ans, et je suis actuellement en deuxième année de Master de Lettres Modernes à l'université de Nanterre, en parcours recherche. Je souhaiterais devenir Professeur de Lettres, et je compte passer l'Agrégation l'année prochaine.

Après l'obtention de mon baccalauréat littéraire, j'ai suivi un parcours en classe préparatoire au lycée Saint-Exupéry, à Mantes-la-Jolie. J'ai choisi cette formation car elle me permettait de garder un large panel de matières littéraires, et de me laisser le temps de bien mûrir mon projet professionnel. Les trois années que j'ai passées en classe préparatoire m'ont permis d'acquérir une méthode de travail rigoureuse et efficace : la préparation au concours offre en effet aux étudiants un cadre particulier qui leur permet de mieux progresser, dans la mesure où ils travaillent avec un programme défini au préalable.

En outre, la confrontation au concours difficile de l'ENS me permet d'être plus sereine face à la préparation du concours de l'Agrégation, et mieux à même de l’aborder.   J'ai choisi de faire ma classe préparatoire au lycée Saint-Exupéry car j'y avais déjà effectué mon parcours scolaire de la seconde à la terminale : comme le lycée était proche de mon domicile, j'ai pu rester chez mes parents. En outre, la classe préparatoire de Mantes-la-Jolie offre un cadre d’apprentissage privilégié : l’effectif réduit du groupe classe, l’absence de concurrence et l’atmosphère conviviale qui y règne sont des atouts qui permettent aux étudiants de prendre confiance en eux, de mieux travailler ensemble et ainsi de progresser sereinement. Par ailleurs, le lycée Saint-Exupéry propose des cours de russe, ce qui m’a permis de continuer à suivre cette langue pendant mes trois années de classe préparatoire, en parallèle de l’allemand. J’ai pu aussi valider le Deutschsprachdiplom, certification qui atteste de mon niveau en allemand.   Ainsi, la classe préparatoire de Mantes-la-Jolie est un véritable tremplin pour la suite de ses études : en plus des avantages propres à cette formation, le lycée Saint-Exupéry se distingue par ses conditions d’enseignement privilégiées, dont découle un suivi personnalisé de chaque étudiant.

Sarah Guérin (Prépa Lettres, Promo 2009-2011, a cubé en 2011-2012)

Enguerrand Simon MartinFraichement diplômé de l’école supérieure de commerce de Nancy, ICN Business School, j’ai effectué mes années de prépa à Mantes-la-Jolie, de 2007 à 2009.
J’y ai passé deux excellentes années (si si, c’est possible en prépa !). La prépa à Mantes-la-Jolie c’est spécial. Ce n’est pas une usine à bêtes de concours. Sa petite taille permet aux individualités de se développer. On n’y est pas un anonyme classé en fonction de résultats probables aux concours. Les professeurs connaissent chacun de leurs étudiants et savent les accompagner et les soutenir jusqu’au concours et parfois même au-delà. Et pas seulement pour l’objectif concours, mais aussi pour notre épanouissement personnel. J’ai, par exemple, été soutenu par mes professeurs dans  mon projet de représentation des prépas au sein du Conseil de la Vie Lycéenne. Jamais je n’aurais imaginé avoir le temps pour cela pendant la prépa.
Autre point fort de la prépa mantaise est la relation inter promos et la transmission des expériences des anciens aux jeunes recrues.  J’ai par exemple bénéficié de l’aide pour la préparation de mes oraux en 2009 et fait depuis partager régulièrement mon expérience aux préparationnaires de Saint-Ex.
En bref, la prépa à Saint-Ex elle est « humaine » et ça m’a plu !

Enguerrand (Prépa ECE 2007-2009)

Kraszewski SamuelLa CPGE, plus que l'assurance d'un futur métier

Les CPGE ou Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles, c'est quoi ? Deux ans dans le cadre d'un  lycée qui nous préparent à notre Futur. En effet, la 'MathSup' et 'MathSpé' ne débouchent pas seulement sur des écoles d'ingénieurs, certains de mes camarades veulent par exemple profiter de ces deux années de Prépa pour se lancer dans le cycle universitaire et ce,  grâce aux inscriptions cumulatives qui permettent de valider nos années de Licence en même temps que nos années en Classe prépa.

Comme on peut l'entendre un peu partout, les CPGE demandent énormément d'investissement personnel il est vrai, tant au niveau du travail demandé en classe que de celui à réaliser chez soi. En contrepartie, l'enseignement dispensé lors de ces deux ans nous permet de nous préparer à un éventail très large de situations scolaires mais il suppose également une ouverture sociale et culturelle. Rentrer en Prépa à Mantes c'est rentrer dans une famille, l'entraide et l'entente présentes entre les différents niveaux et filières à PrépaMantes sont primordiales afin de suivre le chemin de la réussite.

La chose à ne pas oublier en Prépa c'est la détente, gérée de façon modérée, cela va de soi. Sortir avec les amis le samedi après-midi après les DS du matin ou aller se défouler en sport (facultatif) le vendredi en fin d’après-midi permet de recharger les batteries et d'être dans de bonnes conditions pour se mettre au travail le dimanche, et oui, finies les grasses mat' .. Pourquoi avoir choisi la Prépa plutôt que la Fac ? Et en particulier celle du Lycée Saint-Exupéry? Parce que ce Lycée a été le mien tout au long de ma scolarité et parce qu’il se situe à 10 minutes à pied de chez moi, c’est tout naturellement que la Prépa Scientifique de Saint-Ex a été mon seul et unique vœu sur APB. Un trajet court permet d'avoir plus de temps pour dormir et donc assure une meilleure compréhension de l'enseignement dispensé. Il faut savoir également qu'en Prépa les professeurs sont proches de nous et peuvent nous aider lorsqu'on est dans le besoin. Pour donner un exemple, l'un de nos enseignants nous à proposé des créneaux spéciaux pour les questions sur les devoirs maison ou pour nous expliquer tout point du cours qui nous paraîtrait obscur. Du temps supplémentaire pour nous, du temps en plus qui nous est consacré.

Kraszewski Samuel MP (Deuxième année de CPGE Scientifique)

Retrouvez toute l'actualité des classes prépas de Saint-Ex sur PREPAMANTES.FR

 

 

 COPYRIGHT 2014 © LYCEE SAINT-EXUPERY